Main menu

Pages

Retard de l'aide à la défense des emprunteurs - The Washington Post

Meta description

commentaire

L’e-mail a été une aubaine pour Chris H. Caton.

Après quatre ans d’attente, le ministère de l’Éducation a convenu qu’il avait été victime d’une arnaque par WyoTech, une école de commerce appartenant à Corinthian Colleges, et avait le droit de faire annuler entièrement ses prêts étudiants du gouvernement.

La nouvelle ne pouvait pas tomber à un meilleur moment. Après une période sans abri, Caton, 37 ans, dirigeait une entreprise florissante de fabrication de cannes à pêche, gagnant suffisamment d’argent pour payer ses factures et économiser pour sa propre maison. Mais les prêteurs hypothécaires étaient sceptiques quant aux défauts de paiement des prêts étudiants sur son rapport de crédit, se souvient-il, affirmant que les 18 000 $ qu’il devait encore rendaient son ratio d’endettement trop élevé.

Caton prévoyait que la décharge réduirait ce ratio et éliminerait la note négative sur son crédit. Il ne savait pas qu’il attendrait plus d’un an plus tard pour que les crédits soient effacés.

“Cet e-mail était daté du 7 septembre 2021”, a déclaré Caton, qui vit dans le Colorado. “Chaque fois que j’appelle le ministère de l’Éducation pour une mise à jour, je reçois un détour. Personne n’a de réponses. La tache sur ce prêt me retient.

Depuis son entrée en fonction, l’administration Biden a approuvé 14,5 milliards de dollars d’allègement des prêts étudiants pour près de 1,1 million d’emprunteurs trompés par leurs collèges. Cependant, seuls 53 000 de ces anciens élèves ont effectivement été excusés à ce jour, selon le ministère de l’Éducation.

“A ce rythme, il faudra 40 ans au département – jusqu’aux années 2060 – pour fournir tout le soutien auquel les étudiants ont droit”, a déclaré Libby DeBlasio Webster, avocate principale du National Student Legal Defence Network. “A ce moment-là, beaucoup de ces étudiants auront eux-mêmes des enfants et des petits-enfants.”

L’administration Biden a hérité de dizaines de pétitions d’anciens élèves d’écoles à but lucratif demandant au département d’annuler sa dette en vertu d’une loi connue sous le nom de “défense de l’emprunteur au remboursement”. Les demandes se sont multipliées dans le département au milieu d’une série de fermetures d’universités et d’efforts de l’administration Trump pour retarder et limiter les annulations de prêts.

Le ministre de l’Éducation, Miguel Cardona, a mis fin à la politique de l’ère Trump et a commencé à combler l’arriéré. Ce Les efforts se sont intensifiés cette année avec l’annonce de cinq licenciements massifs, y compris l’annulation automatique des prêts détenus par les anciens des anciennes chaînes à but lucratif Corinthian Colleges et ITT Technical Institutes.

Mais l’administration Biden a agi sur une question l’un pour l’autre. Au lieu de piles de demandes en attente d’examen, le ministère est maintenant aux prises avec un arriéré de demandes de licenciement et aucun délai clair pour une résolution, selon cinq des gens qui connaissent le sujet.

Le problème est double : il a fallu des mois pour que l’Office fédéral d’aide aux étudiants soit mis en place pour le département un système d’annulation de gros montants de crédit. Et certaines sociétés de services de prêts aux étudiants chargées du service de la dette ont également été retardées dans le lancement du processus de leur côté.

Lorsque l’administration Biden s’est lancée dans une série de programmes ambitieux d’allègement de la dette, les employés travaillaient dans l’éducation Le département et les sociétés de services ont dû se tourner vers de nouveaux projets et faire des efforts pour traiter les licenciements, selon ces personnes, qui se sont exprimées sous couvert d’anonymat car elles n’étaient pas autorisées à s’exprimer publiquement.

Scott Buchanan, directeur général du groupe commercial Student Loan Servicing Alliance, a déclaré que les retards étaient inévitables et prévisibles.

“Au cours de l’année écoulée, l’administration a annoncé environ une demi-douzaine de nouveaux programmes majeurs et imprévus, et a redéfini les priorités des efforts de travail de chacun de manière routinière et inattendue à chaque fois qu’un nouveau communiqué de presse était publié”, a déclaré Buchanan. “Comme le Congrès n’a jamais fourni de financement pour ces nouveaux programmes, tout le monde à la FSA et les fournisseurs de services travaillent ensemble pour réaffecter des ressources humaines et informatiques limitées à la priorité administrative actuelle.”

Le secrétaire d’État à l’Éducation, James Kvaal, a déclaré au Washington Post dans un e-mail que le département avait “travaillé avec diligence pour relancer un processus de défense des emprunteurs après que l’administration précédente n’ait pas approuvé un seul ensemble de nouvelles découvertes tout au long de son mandat”.

Il a souligné que l’administration Biden approuvait la plupart des demandes de tout gouvernement et augmentait la surveillance des collèges et universités pour éradiquer la fraude et les actes répréhensibles.

Étant donné que ceux qui ont des réclamations de la défense sont mis en grâce administrative pendant le processus, ils ne seront pas tenus d’effectuer des paiements sur les prêts dont la résiliation est prévue. Pourtant, les emprunteurs qui cherchent à acheter une voiture ou à refinancer un prêt hypothécaire peuvent avoir du mal à obtenir des conditions favorables avec un ratio dette / revenu élevé, car les prêts figurent à leur bilan.

Plus que tout, les gens sont frustrés par le manque de communication du ministère. L’agence a gardé de nombreux emprunteurs dans l’ignorance de leur admissibilité à résilier longtemps après l’annonce publique des approbations.

Lorsque le ministère de l’Éducation s’est engagé en juin à annuler une dette de 5,8 milliards de dollars envers 560 000 anciens étudiants corinthiens, Kevin Post, 54 ans, a déclaré avoir contacté l’agence le même jour et lui avoir dit qu’il pouvait dans quelques semaines s’attendre à un e-mail sur le prochain licenciement. Cinq mois plus tard, ce message enfin arrivé jeudi. En 2018, il a déposé une plainte en défense pour la première fois.

Post fait partie des 750 000 personnes qui ont été informées par le département la semaine dernière qu’elles avaient obtenu une libération pour la défense de l’emprunteur sur la base de preuves de fraude aux écoles de beauté Corinthian, ITT Tech et Marinello. Campus. Le ministère a dit qu’il avait aussi a chargé les gestionnaires de prêts de rembourser les dettes de plus de 17 000 personnes qui ont participé à Marinello et continueront d’identifier des prêts à régler dans les semaines à venir.

L’avis, que le Washington Post a examiné, ne fait aucune mention du moment où Post peut s’attendre à ce que son solde soit réglé, mais seulement une reconnaissance du fait que le ministère aura besoin de temps pour le faire.

“Puisqu’il leur a fallu 167 jours pour envoyer la notification, je ne fais pas beaucoup confiance au secrétaire Cardona pour être sur la bonne voie avec le licenciement”, a déclaré Post, qui a enseigné à la Florida Metropolitan University, plus tard connue sous le nom d’Everest, de De 2004 à 2006, a fréquenté l’université – l’une des nombreuses écoles dirigées par Corinthian.

Post a remboursé les 48 513 $ qu’il avait empruntés pour le programme parajuridique de la FMU, ce qui a réduit son solde bancaire à 9 400 $. Il avait espéré poursuivre ses études mais a été gêné par le refus de Corinthian de produire son témoignage officiel.

“Quand j’ai réalisé que je ne pouvais pas obtenir de diplôme, c’était comme payer pour un diplôme sans valeur”, a déclaré Post, un agent d’assurance de Dallas. “J’ai cette dette sur mon prêt depuis des années.”

Le récemment envoyé Les avis montrent que le ministère de l’Éducation commence à prioriser l’arriéré des demandes de décharge.

Mais Caton reste sceptique. Lorsqu’il a appris pour la première fois l’année dernière qu’il était éligible à la libération, il a déclaré que le ministère avait promis de rembourser la dette dans les 180 jours. En octobre, il a reçu un autre courriel du ministère, mais Celui-ci ici sans délai de préavis.

“Il est assez difficile de faire confiance à tout ce qu’ils disent maintenant”, a déclaré Caton à propos du département. “C’est frustrant, mais je ne peux qu’espérer.”

Blog In 2021 joker0o xyz

Commentaires